1. Accueil
  2. Actualités
  3. La municipalité de Rapa Nui et la Fondation Race for Water ont signé un protocole d’accord sur un processus d’implémentation de la solution Biogreen «Transformation des déchets plastiques en énergie » sur l’Ile de Pâques.
Actualités
Escales odyssée - Fondation 5 septembre 2018

La municipalité de Rapa Nui et la Fondation Race for Water ont signé un protocole d’accord sur un processus d’implémentation de la solution Biogreen «Transformation des déchets plastiques en énergie » sur l’Ile de Pâques.

L’histoire entre Rapa Nui et la Fondation Race for Water remonte à mai 2015, lors du passage de la première odyssée sur l’île de Pâques avec comme objectif, à l’époque, de dresser un bilan précis de la pollution de nos océans par le plastique selon un protocole NOAA qui avait pu être appliqué sur chacune des plages des îles visitées.

En 2015, Rapa Nui avait déjà marqué les esprits des équipes de Race For Water avec un constat terrifiant, tant cette île la plus éloignée du monde, est impactée par une pollution quotidienne de micro-plastiques venant des océans.

Depuis ce passage, les équipes de la Fondation ont toujours gardé un contact régulier avec les autorités et responsables locaux afin de poursuivre la réflexion sur les solutions les plus adaptées aux problèmes et aux contraintes de l’île.

L’île de Pâques qui accueille le navire et les équipes de Race for Water depuis vendredi 31 août dernier, pour dix jours,  figure parmi les sites prioritaires de la Fondation, en matière d’implémentation de la solution Biogreen, qui permet une transformation optimale de tous types de déchets plastiques en énergie électrique.

Aujourd’hui, la signature d’un protocole d’accord entre Monsieur Petero Edmunds, Maire de Rapa Nui et Marco Simeoni, Président de la Fondation Race for Water est, par conséquent, une étape importante vers l’objectif ultime d’apporter une solution durable et efficace pour l’île de Pâques.

Lors de cette signature officielle, Monsieur Petero Edmunds a témoigné sur la nécessité pour son île de poursuivre vers des solutions environnementales durables : « Nous devons largement évoluer en matière de traitement des déchets et d’énergies renouvelables. Race for Water nous démontre que des solutions efficientes et adaptées existent qui, plus est, totalement en ligne avec notre vision sur le développement de Rapa Nui ».

Marco Simeoni a précisé : « La solution Biogreen, développée par l’industriel franco-suisse ETIA et la Fondation Race for Water pourrait permettre à terme de générer près de 16 à 20% des besoins électriques de l’île de Pâques en traitant tous les déchets ménagers (hors compost) ainsi que les plastiques sauvages qui se déversent chaque jour sur les côtes. Cette solution Biogreen pourrait également s’intégrer à terme dans une solution plus globale en matière d’autonomie énergétique pour Rapa Nui, au travers d’un projet ambitieux entièrement basé sur les énergies renouvelables et l’économie circulaire ».

La Fondation Race for Water va ainsi poursuivre activement cette collaboration avec ses partenaires avec un objectif daté : 2020, pour l’implémentation de la solution Biogreen sur l’île de Rapa Nui.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels