1. Accueil
  2. Escales
  3. Madère
Escale
Madère
Funchal
L'escale en quelques chiffres
1 première escale
85 invités officiels
Funchal Avril 2017

Madère

Parti de Lorient le 9 avril, le navire Race for Water est arrivé le jeudi 20 avril 2017 à Madère pour une courte escale de trois jours avant de remettre le cap vers les Bermudes.

Race for Water à Madère pour 3 jours.

Cette escale initiale permettra à l’équipage de dresser un bilan préliminaire du mix énergétique à bord et de revenir sur les premiers essais avec le kite du navire ambassadeur de la Fondation Race for Water.

Premiers bords sous kite :

L’équipe de Skysails Yacht, embarqué à Lorient, a profité de ces douze jours de navigation à bord pour former l’équipage au maniement de l’aile de kite de haute altitude. Les deux ingénieurs allemands Xaver et Bernd ont organisé et animé des cours sur mesure : présentation du système, manipulation, maintenance, théorie et mise en application. Grâce aux bonnes conditions météorologiques, le kite aura volé presque chaque jour depuis Lorient, propulsant Race for Water vers l’archipel portugais à près de 5 nœuds sans consommation des moteurs électriques. Ces derniers entrainés par les hélices transformées en dynamo, par la propulsion du navire, sont mêmes devenus des générateurs d’énergie rechargeant ainsi les batteries. D’après Martin Gaveriau, ingénieur du bord, la puissance instantanée alors économisée s’élèverait à environ 20 kW. « Ceci est bien sûr un point de fonctionnement, il va nous falloir des heures de navigation pour optimiser ces performances et affiner la plage d’utilisation. Quoiqu’il en soit, ces premiers essais sont très encourageants. » Testé par chaque membre d’équipage, l’aile de kite remporte un avis unanime et ils s’impatientent déjà des prochaines longues glissades dans les alizées.

Un pit-stop et ça repart !

Des alizées que le navire Race for Water devrait rejoindre sous peu. En effet, après un stop de trois jours à Madère pour débarquer une partie de l’équipage, faire l’avitaillement de denrées fraîches et accueillir Marco Simeoni (président de la Fondation Race for Water) à bord. Le catamaran 100% autonome en énergie devrait rapidement reprendre son cap vers les Bermudes pour une arrivée estimée aux alentours du 20 mai.

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Aidez-nous à combattre la pollution plastique des océans !

Faites un don et rejoignez l’un de nos programme
Nous soutenir

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels