1. Accueil
  2. La fondation
  3. Act
  4. Amazonie - Pérou

Act pour l'Amazone

Un des fleuves les plus pollués au monde

Iquitos en bref

Iquitos est la plus grande ville amazonienne du Pérou, située au milieu de la jungle, non loin de l’endroit où l’Amazone prend sa source. La ville s’étend d’ailleurs au bord d’un des principaux affluents de ce fleuve mythique qui fait aujourd’hui partie des 10 plus pollués au monde. Les seuls accès depuis le reste du pays se font par voies aériennes ou fluviales avec plusieurs jours de navigations nécessaires pour rallier la ville la plus proche.

Le niveau de pauvreté et de chômage sont parmi les plus hauts du Pérou.

Plus de 400000 habitants vivent ici, dont 100000 pour le seul quartier de Belen connu pour ses constructions flottantes et sur pilotis. La consommation de plastique, notamment de bouteilles, y est supérieure à la moyenne nationale, le climat étant le plus chaud du Pérou.

La collecte des déchets est déficiente en raison du manque d’infrastructures, de la situation géographique très isolée de la ville et parce que certains quartiers, comme Belen, s’étendent directement sur les berges et le fleuve lui-même. Les déchets solides collectés par les municipalités sont enfouis dans des décharges actuellement non contrôlées même si deux projets de décharges sont en cours avec le Ministère de l’Environnement. Il reste que la grande majorité n’est pas collectée et directement rejetée dans le fleuve par les habitants. L’éloignement géographique, rend difficile la mise en place d’une filière de collecte rentable pour le recyclage matière des plastiques. Le prix des déchets plastiques recyclables est par conséquent très faible et n’incite pas à leur collecte. 

Non relié au réseau électrique national, la production énergétique est exclusivement réalisée par des centrales thermiques qui fonctionnent au fioul avec des coûts de production bien supérieurs au reste du pays.

Objectifs de R4W

Réduire la quantité de plastiques qui se déverse dans l’Amazone en les transformant localement en électricité

En installant une unité Biogreen® au cœur de la ville, nous souhaitons démontrer la pertinence d’un modèle régional de valorisation énergétique des déchets plastiques dans les endroits où les installations de gestion classique et de recyclage des déchets sont difficiles à mettre en place.

À Iquitos, utiliser les déchets plastiques comme une ressource locale pour produire de l’électricité, permettrait de rémunérer les collecteurs à un prix de marché stable et incitatif réduisant la contamination des fleuves et la quantité de déchets solides mis en décharge.

Ce projet implique de travailler avec les organisations locales de collecteurs de rue, les ménages, les écoles et les entreprises pour coordonner la collecte de déchets plastiques tout en réalisant un travaille nécessaire d’éducation à la préservation de l’environnement. En plus d’apporter une solution technique pour traiter les déchets plastiques, la mise en place de cette chaîne de valeur des plastiques permettra de créer des centaines d’emplois pour les communautés les plus défavorisées.

De plus la production d’électricité actuellement faite à base de pétrole coûte extrêmement chère. La technologie Biogreen® de pyrolyse à haute température permettra donc de remplacer une partie du pétrole, utiliser pour la production électrique, par une ressource locale abondante et polluante que sont les déchets plastiques. Le revenu généré par la vente de cette électricité permettra de rémunérer la collecte.

Collaborations locales

L+1

Véritable réseau d’entrepreneurs, L+1 réunis les agents du changement présents dans divers secteurs économiques du Pérou, tous engagés dans la promotion du développement durable. Après une collaboration réussie durant notre escale de deux mois au Pérou, riche en rencontres importantes pour le déploiement de projets au Pérou, nous avons décidé de faire appel à L+1 pour coordonner nos actions sur place. Leur maîtrise du terrain allié aux expertises diverses de ses membres sont des atouts importants pour la réussite du projet à Iquitos.

Découvrir L+1

 

Ciudad Saludable

Créée en 2002 par Albina Ruiz, Ciudad Saludable est l’ONG la plus active du pays sur la ségrégation des déchets recyclables et la formalisation des collecteurs de déchets. Elle cherche à réaliser un rêve, celui de construire des villes saines et inclusives où règne l’harmonie, la justice et l’égalité des chances. Pour cela, elle propose un modèle de citoyenneté environnementale et de gestion durable basé sur la chaîne de valeur du recyclage. Depuis plus de 15 ans, ses équipes réalisent un travail remarquable avec les collecteurs de rue pour leur donner accès aux droits sociaux, les épauler dans leur travail et leur donner une reconnaissance sociale tout en les impliquent dans l’éducation environnementale des populations.

Aux vues de la complémentarité de nos actions, nous avons décidé de travailler ensemble dans le cadre du projet « Act pour l’Amazone ». Carlos Enrique Aguilar, coordinateur de Ciudad Saludable à Iquitos, va ainsi nous appuyer dans la mise en place du bon canal de collecte en travaillant avec les collecteurs de rue, les municipalités, les écoles et les entreprises locales. 

Découvrir Ciudad Saludable 

Ministère de l’environnement

La Ministre en personne, Fabiola Muñoz, a annoncé publiquement, lors de sa visite à bord de notre navire ambassadeur, que la solution pour le Pérou, en matière de gestion de résidus solides, ne réside pas dans l’implémentation de 200 décharges dans l’ensemble du pays, mais dans des solutions novatrices qui permettent la valorisation et la réutilisation de ces déchets. Elle a mis l’accent sur la pertinence d’aider en priorité la région amazonienne, tant pour sa situation sanitaire et sociale, que pour l’importance de sa biodiversité.