1. Accueil
  2. Actualités
  3. Mama Piru a rejoint ses ancêtres
Actualités
En direct du bord - Escales odyssée - Fondation 2 octobre 2018

Mama Piru a rejoint ses ancêtres

« Une incroyable femme et ambassadrice de la fondation Race for Water vient de nous quitter. J’ai rencontré Mama Piru lors de notre 1ère Odyssée en mai 2015 lorsque nous sommes passés étudier les déchets plastiques marin à l’île des Rapa Nui. Elle nous a très rapidement ouvert les portes et donné sa confiance. C’est une leader qui a consacré sa vie à préserver le patrimoine, la culture et l’environnement de l’île. Une personne très attachante, animée d’une force et une fois sans pareille. Elle se battait au quotidien pour améliorer les conditions à Rapa Nui. Elle représentait son peuple aux Nations Unies et rassemblait autour d’elle. Mama Piru restera dans mon cœur à tout jamais. Quel bonheur de t’avoir rencontrée et obtenu ta confiance. Un immense merci à toi, Mama Piru. » Marco Simeoni.

Mama Piru protectrice de l’île de Pâques depuis 20 ans

 « Je suis née sans déchets et je veux vivre sans déchets », expliquait Mama Piru qui, il y a 20 ans, a entrepris de nettoyer l’île et a tenu sa promesse jusqu’à son dernier souffle.

Jour après jour, en compagnie de son époux français, Francis, la cheffe tribale connue localement sous le nom de Koro Tutuma collectait inlassablement les déchets qui arrivent, par voie de mer, du monde entier.

Son engagement infaillible l’a même amenée à devenir la responsable du plan de recyclage municipal sur l’île.

Mama Piru et son mari sont ainsi devenus des emblèmes de la protection de l’environnement.

Marco Simeoni : « Depuis notre passage en 2015, nous sommes restés en contact avec Mama Piru. Grâce à ces liens et à la confiance qui s’est installée, nous avons pu lors de notre escale qui vient de s’achever signer des accords importants avec les autorités, pour le futur de l’île. Ces accords essentiels permettent enfin d’enclencher un véritable processus d’implémentation de la technologie de pyrolyse à haute température « Biogreen 300 » permettant de transformer les déchets plastiques et ménagers de l’île en énergie avec l’objectif ultime d’apporter, à l’horizon 2020, une solution durable et efficace pour l’île des Rapa Nui qui est, aujourd’hui, très fortement impactée par une pollution plastique quotidienne. Evidemment, tout ceci, on le doit à Mama Piru et à son mari Françis Picot qui ont déployé toutes leurs forces afin de convaincre les Rapa Nui de l’importance pour l’ile d’avoir très rapidement une solution locale de traitement des déchets. Mama Piru, tu peux compter sur nous pour poursuivre les actions que nous avons engagées ensemble pour le futur de Rapa Nui. »

Toute les équipes de la Fondation Race for Water s’associent à la peine de la communauté Rapa Nui et à celle de la famille de Mama Piru qui s’est éteinte mercredi dernier.

 

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels