1. Accueil
  2. Actualités
  3. "Salut du Pacifique sud !"
Actualités
En direct du bord - Fondation 2 juin 2018

"Salut du Pacifique sud !"

Après avoir tiré un long bord le rapprochant des côtes, Race for Water fait désormais cap au sud en longeant la terre et navigue dans une houle bien formée qui berce ou pas… Récit du second capitaine, Anne-Laure Le Duff.

« Voilà 12 jours que nous sommes partis du Pérou.  Le rythme de la haute mer est pris, les quarts divisent les journées et les nuits, la houle berce ou secoue, le vent souffle plus ou moins fort selon les jours. Nous marchons doucement mais sûrement vers Valparaiso.

Cette semaine fut studieuse. Les filles ont enfilé leur tenue de peintre, Jean-Marc s’est transformé en plombier et Basile a enfilé la casquette d’électronicien.
En plus des travaux propres au bateau, le capitaine nous a concocté quelques exercices inopinés de sécurité. Le but du jeu : s’entraîner, s’améliorer et éprouver les procédures existantes.

En début de convoyage, deux exercices d’homme à la mer ont été réalisé.
Cette semaine c’est Incendie. Le premier fut dans l’atelier. Ni une ni deux, chacun prend son poste. Deux équipiers s’équipent de tenue de feu et d’extincteurs, un autre coordonne la lutte, un autre reste de veille en passerelle et un troisième se prépare à venir prêter main forte au cas où l’incendie prenne de l’ampleur.
Le capitaine met fin à l’exercice, s’en suit un débriefing et l’établissement de tous les scenarii possibles et des différentes actions correspondantes.

Quelques jours plus tard, c’est dans un local à l’avant du navire que le feu se déclare. Scénario différent. Là aussi, chacun sait ce qu’il doit faire. Nous mettons à l’épreuve la procédure mise en place, soulevons ses points faibles et ses points forts. L’exercice se déroule dans le calme et avec le plus grand sérieux. Le débriefing se passe en passerelle et chacun revient sur l’évènement. Ainsi, nous mettons en commun les retours de chacun et nous pouvons réajuster les rôles et actions si besoin.

Les exercices de sécurité doivent être fait régulièrement, ils participent à une bonne maîtrise de son rôle, des équipements utilisés et permettent d’automatiser des gestes qui, une fois en situation réelle, seront décisifs. Un équipage bien entraîné est un équipage qui, le moment venu, saura garder son sang-froid. Car comme dit notre capitaine « A entraînement difficile, guerre facile ». Il y en aura donc d’autres et de natures différentes : Homme à la mer, abandon, voie d’eau, incendie dans d’autres compartiments.

Entre la vie quotidienne du bord, les travaux, les exercices, la navigation nous offre des moments uniques.

Depuis quelques heures nous longeons les côtes chiliennes. Le spectacle est saisissant. Des montagnes de couleur ocre, dépourvues de toute végétation, se jettent dans le bleu vert de l’océan. Le contraste est à couper le souffle. Le paysage est sauvage, dur et magnifique. Sur l’eau les oiseaux jouent avec la houle, effleurent du bout des ailes la surface, s’amusent à suivre l’onde. Les contemplatifs laissent leurs regards se perdre sur cette immensité si belle. Nous enregistrons ces images sur nos rétines, prenant conscience de notre chance.

Pendant ce temps, le bateau est un manège sur une montagne russe. La forte houle le fait tanguer comme jamais, autant vous dire que plus personne ne marche droit à bord et le pisco n’y est pour rien !

Le soleil se couche, les quarts de nuit reprennent leur ronde. Nous poursuivons notre route vers le sud. Et sommes heureux d’être en mer. »

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels