1. Accueil
  2. Actualités
  3. Au coeur du dépotoire.
Actualités
Escales odyssée 3 septembre 2019

Au coeur du dépotoire.

Les équipes de la Fondation poursuivent leur travail en Malaisie et sont allées visiter le site d'enfouissement de Kota Kinabalu. Elles ont pu rencontrer les femmes et les hommes qui vivent grâce aux déchets, au coeur du dépotoir...

Témoignage de Peter Charaf, mediaman :
» La décharge de Kota Kinabalu a vu le jour en 1997. Elle a aujourd’hui dépassé le volume de déchets qu’elle était sensée accueillir.
Environ 150 familles de rammasseurs de déchets vivent autour et même sur la décharge. Des malaysiens, des philippins et des indonésiens. Beaucoup d’enfants fouillent, eux aussi, les tas de déchets déversés par les 250 camions quotidiens, (400 à 600 tonnes par jour) dès leur plus jeune âge. La réalité de ce monde n’est bien sur pas en adéquation avec la loi.
Les plastiques sont collectés dans des grands sacs d’une trentaine de kilos. Une fois que 16 sacs sont remplis, ils appellent un camion pour l’enlèvement. Chaque camion leur rapporte environ 140rim (5€). Il faut environ trois jours de travail à un homme pour remplir un camion. Environ 10 tonnes de plastiques sont collectés par jour.
Rey, un malaysien de quarante ans dit arriver à un revenu mensuel qui monte jusqu’à  2000 rim. Plus que ce qu’il gagnait en travaillant dans un restaurant. Il fait ce travail depuis 4 ans. Il a choisi de ne pas ammener sa femme et ses trois jeunes enfants pour les préserver et éviter qu’ils ne prennent le relais. Ici, les enfants ne sont pas scolarisés, et ne savent ni lire ni écrire… »

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels