1. Accueil
  2. Actualités
  3. Refit général pour Race for Water !
Actualités
En direct du bord - Escales odyssée 15 novembre 2019

Refit général pour Race for Water !

Race for Water a quitté le centre de Hong Kong et le Pier 9 pour le Chantier Yiu Liang Shipyard qui est situé sur l’Ile de Tzing Yi, à 5 kilomètres à l’ouest de Hong Kong. Après un début d'escale riche en événements et en rencontres, le bateau est en maintenance avant de rejoindre la Chine et le Japon en 2020 ! 🌟

« A notre arrivée dans le chantier le décor était radicalement différent !  De la ville ultra moderne et de ses gratte ciels, nous passons à une zone industrielle, » témoigne le capitaine Jean-Marc Normant, avant de poursuivre, « Nous débutons donc une période importante pour notre Race for Water. En effet, tous les deux ans, nous devons rénover notre peinture sous-marine et procéder à différentes vérifications périodiques tels que le contrôle des arbres d’hélices, le bon fonctionnement des safrans, l’état général de nos échangeurs thermiques ; ce sont des radiateurs en contact avec la mer, qui nous permettent de refroidir nos systèmes électriques.

Après un travail en collaboration avec les locaux, nous voici à nouveau à flot le 18 novembre.  Direction la baie de Deep Water au sud de l’île de Hong Kong. Là encore, changement radical de décor ! Cette baie est entourée de falaises rocheuses, quelques buildings haut de gammes nous indiquent que les quartiers alentours sont chics et prisés. C’est une baie qui nous protège bien du vent et de la houle. 

L’équipe de notre partenaire Plastic Omnium vient d’arriver et travaille sur notre fabuleux système de production d’hydrogène embarqué. Elle apporte quelques améliorations sur  notre prototype prometteur.
Le principe : 
l’eau de mer est pompée, dessalinisée puis stockée à bord. Cette eau douce est ensuite purifiée avant d’être électrolysée en utilisant le surplus d’énergie photovoltaïque disponible. Les électrolyseurs produisent de l’hydrogène à une pression de 50 bars. L’hydrogène est d’abord purifié (séché) puis compressé à 350 bars et stocké dans des réservoirs spécialement conçus. Près de 200 kg d’hydrogène peuvent ainsi être stockés à bord, ce qui représente 6 à 7 jours d’autonomie supplémentaires. L’hydrogène sera ensuite reconverti en électricité par les deux piles à combustible de 30 kW. Ces piles à combustible maintiennent le niveau de charge des batteries ou selon besoin, font directement fonctionner les moteurs électriques.

La charge de travail de maintenance est assez importante pour l’équipage mais nous avançons avec toujours autant d’énergie sur les différents sujets. »

 

Copyright photos : Margaux Chalas

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels
Chaque goutte compte
Soutenez les programmes
Learn — Share — Act
de la fondation Race for Water
Nous adressons nous plus sincères remerciements à ZEP pour sa contribution gracieuse à la fondation Race for Water.