1. Accueil
  2. Actualités
  3. Station service solaire
Actualités
En direct du bord 14 mai 2019

Station service solaire

Race for Water navigue dans le détroit de Torrès, entre l'Australie et la Nouvelle-Guinée et flirte depuis quelques jours avec les limites basses des batteries… Eole soufflant un peu fort, le kite ne peut être sorti et le soleil se fait désirer ! Qu’à cela ne tienne, le capitaine, Jean-Marc Normant, a décidé de modifier un peu le cap et de faire une escale devant l’îlot de Dalrymple afin de bénéficier de quelques rayons de soleil… comme en témoigne Anne-Laure Le Duff dans son récit

« Les portes du détroit de Torres se sont ouvertes dans la nuit du 11 mai. Le passage de Pandora est la marche qui mène vers le plateau continental. Les sondeurs raccrochent, nous avons quitté les profondeurs abyssales pour des fonds aux valeurs plus communes ! Moins de 24h après nous embouquons le détroit proprement dit via l’entrée de Bligh.

Nous croisons quelques vraquiers (navires de commerce transportant des produits tels que du blé, du sable, de la ferraille etc…) et le temps se gâte. Depuis quelques jours nous flirtons avec les limites basses des batteries, le vent et la mer ne nous ménagent pas. Le bateau roule, les vagues viennent taper le pod avec fracas. Des grains aux pluies diluviennes annulent toute visibilité. Le kite ne peut être utilisé, le vent est trop travers, seul l’astre solaire peut quelque chose mais il est timide ces temps-ci, pour ne pas dire absent.

Mardi matin, Jean-Marc modifie le cap de quelques degrés vers la droite direction l’îlot de Dalrymple, notre station service solaire privée ! Ancre posée sur sable clair, moteurs stoppés, café servi en passerelle. Les nuages se dispersent, pas totalement mais suffisamment  pour laisser passer les précieux rayons du soleil.

Nous chargeons, le niveau des batteries remontent jusqu’à 38% ! Nous attendrons la nuit pour repartir et ainsi se rapprocher du jour prochain. On lève l’ancre, il est 22h00, un grain arrive sans pluie mais venteux, 25nds. On quitte le mouillage en espérant trouver le soleil au petit matin. »

Merci à Christelle Brigeot-Mathieu pour les photos!

 

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels