1. Accueil
  2. Actualités
  3. Dernière ligne droite en mer de Chine
Actualités
En direct du bord 20 octobre 2019

Dernière ligne droite en mer de Chine

Race for Water poursuit sa route vers Hong Kong où son arrivée est prévue lundi 21 octobre. Il sera ensuite amarré, à partir du 23 octobre, au Pier N°9 devant le Maritime Museum de Hong Kong.

A quelques milles de sa destination, Eric Loizeau, ambassadeur de Race for Water nous conte sa nuit de vigilance en mer de Chine.

« Basile ce matin au changement de quart m’a mis directement au parfum en me montrant l’écran rouge de Time Zéro recouvert d’un enchevêtrement de traces dans tous les sens, une vraie pelote de ficelle…Cherchez notre bateau au milieu de tout ça ! Il est quatre heures du matin et l’horizon anthracite est barré d’une multitude de points blancs scintillants comme des étoiles dans le ciel. « Ce sont des pêchous » décrète-t-il péremptoire, «Méfie-toi ils n’ont pas d’AIS et là-bas un peu plus loin, c’est une plate-forme, tu vois la flamme de sa torchère…bon amuses-toi bien et bonne nuit ! » Là-dessus il disparaît dans les entrailles du bateau.

Houille ! ce quart du matin ne va pas être de tout repos. La mer de Chine s’est soudain animée autour de nous à l’approche du plateau continental. Ainsi, nous avons vécu un dimanche très convivial tout plein de rencontres diverses. Nous avons croisé de nombreux pêcheurs roulant bord sur bord sur leurs barcasses sommaires abandonnant leurs palangres et filets divers pour venir tourner, curieux, autour de notre étrange esquif… slalomé entre des sortes de champignons maléfiques, amanites vénéneuses, constructions métalliques que l’on dirait sorties d’un catalogue Eiffel. Ce sont ces nombreuses plates-formes pétrolifères, peintes en rouge minium pour être repérées de loin, gardées par des croiseurs de la même couleur, qui soulignent ainsi la richesse fossile de la république de Chine…que nous allons aborder demain.

En attendant, nous traçons maintenant une route rectiligne sur cette mer magnifique bleue de chine, délicatement mouchetée de plumes blanches, devenue ce soir presque câline. Au compteur, tout à l’heure, nous avons franchi la ligne des 50 nautiques. Peut-être demain lorsque vous vous réveillerez, chers terriens, entreverrons-nous autres marins l’entrée du port au milieu d’étonnants édifices grattant le ciel. »

 

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels