1. Accueil
  2. Actualités
  3. Hong Kong - Carte Postale
Actualités
En direct du bord - Escales odyssée 23 janvier 2020

Hong Kong - Carte Postale

Le navire ambassadeur de la Fondation est à Hong Kong depuis octobre dernier. Une première partie d'escale a été dédiée au déploiement des programmes de Race for Water : Share et Act. La seconde partie est, quant à elle, consacrée à la technique et l'entretien du catamaran.

Annabelle Boudinot, seconde capitaine, nous livre ses impressions sur Hong Kong, ville chinoise de sept millions d’habitants, située dans le Sud-Est de la Chine, sur la rive orientale de la Rivière des Perles.

« En ce début d’année, je suis revenue à bord pour renforcer l’équipe, en effet Basile et Fanch, ont assuré la permanence pendant la trêve des confiseurs. Je suis arrivée à Hong-Kong le 4 janvier dernier, quelques jours plus tard Martin a pris la relève de Basile. Enfin Christelle et Anne ont débarquées de France vendredi dernier. Voici donc 2 semaines que je suis à Hong-Kong.

J’ai donc eu le loisir d’observer la ville et son organisation. 


Côté point positif, c’est très vert ! Apparemment 60% de la ville est laissé à la végétation. Ce sont ici est là des petits sommets (le plus haut est le Mont victoria à 552m) avec des chemins de randonnées. Ces petits sentiers sont bien appréciés de l’équipage, pour une fois que nous pouvons faire travailler nos jambes, nous ne nous en privons pas ! En effet le métier de marin fait travailler la tête et les bras, mais il est rare que nous fassions plus de 30m d’affilé sur notre bateau qui en compte 32 ! 

Les transports en commun sont redoutablement efficaces, transportant rapidement les gens entre les îles et les quartiers de la ville. C’est hypnotisant de voir la foule de gens défiler à l’heure de pointe à Central, la station du principal quartier des affaires d’Hong-Kong !  

L’air est tout-à-fait respirable, d’une part le trafic semble plutôt fluide par rapport aux autres grandes villes que nous avons connu, d’autre part les taxis roulent au gaz et il y a de nombreux véhicules électriques. 

Côté moins positif, une grosse crise du logement, en ce moment nous sommes à Deep Water Bay, à l’écart du centre, les logements sont aérés, assez peu nombreux (il n’y a que quelques immeubles dans la baie) et à des prix prohibitifs ! Elle s’appelle également la baie des millionnaires ! 

Dès qu’on retourne dans les quartiers plus denses, ça donne le tournis d’imaginer tant d’appartement, avec parfois seulement quelques m2 par personne, d’imaginer toutes ses vies qui se déroulent à quelques mètres les unes des autres…. Dans les années 1980 Hong-Kong a eu le quartier le plus dense du monde avec 1.25millions d’habitants par km2, il s’agissait de la citadelle de Kowloon, évacuée dans les années 1990, aujourd’hui la ville d’Hong-Kong compte 6 357 habitants/km2 ! Le prix du m2 s’élève à 22 000 euros. Le logement est un vrai casse-tête difficile à résoudre pour les bas revenus. 

Pour nous c’est le choc de voir autant de monde, l’expression “grouillant de population” prend tout son sens dans le quartier de Mong Kok, l’un des plus denses, mais où nous nous rendons à l’occasion, car c’est là qu’on peut tout trouver, en technique, ou en nourriture, il y a des milliers de boutiques, l’une spécialisée en vis, l’autre en tuyaux, celle-là en vannes et ainsi de suite ! 

A bord l’ambiance est calme et studieuse, entretien, réparations et améliorations sont au programme, l’année 2020 sera chargée, nous profitons donc de ce répit pour mettre notre bateau au meilleur de sa forme ! »

Texte et photos : Annabelle Boudinot

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels