1. Accueil
  2. Actualités
  3. Navigation en Mer de Chine
Actualités
En direct du bord 15 octobre 2019

Navigation en Mer de Chine

Partis depuis le vendredi 11 octobre au petit matin d’El Nido Palawan, Race for Water fait route vers Hong Kong qu’il ralliera en milieu de semaine prochaine. En attendant, la vie à bord est ponctuée de tâches techniques mais aussi d’observation du paysage fabuleux qui s’offre à l’équipage mené par Jean-Marc Norrmant, qui témoigne :

« Le seul souvenir qui me vient de la mer de Chine est celui transmis par mon père. Il était en 1952 à 21 ans, embarqué sur le porte avion Aromanche. Il me racontait avoir traversé un typhon dans cette zone, les vagues passaient au-dessus du pont, ce qui est exceptionnel pour ce genre de navire. Ce n’est heureusement pas ce que nous vivons aujourd’hui, même si les vagues arrivent tout de même à venir lécher nos panneaux solaires. Notre vaisseau solaire se débrouille très bien et nous profitons d’un spectacle fabuleux sous un beau soleil 25 nœuds et entre 3,5 et 4 m de houle courte. L’équipage va bien. »

Passagers clandestins …

« Egarées par le vent évanescent des aigrettes tonkinoises sont venues se poser ce soir sur notre silencieux vaisseau électrique, arpentant sans souci de leurs griffes délicates notre vaste damier de panneaux solaires. » Eric Loizeau

Christelle Brigeot-Matthieu, notre super intendante confirme : « Nous ne sommes plus 6 à bord mais 9 !Et oui, depuis quelques temps, un Gecko a élu domicile à bord de Race for Water et plus particulièrement du côté de la timonerie où le soir venu, les insectes viennent se délecter des lumières de nos écrans. Nous aimons beaucoup ce Gecko surnommé Stanislas par Anne, car il nous débarrasse des moustiques avant qu’ils ne nous piquent !
Nous accueillons également un couple de passagers clandestins – de belles aigrettes blanches – qui a décidé de venir bénéficier de l’asile de notre navire solaire pour se reposer avant peut-être de reprendre leur migration…Tout l’équipage s’extasie devant ces deux volatiles surtout notre cher Eric Loizeau qui cherche à établir un contact avec ses cousins lointains !
Nous les surveillons et essayons de les nourrir et une interrogation : quel est le régime alimentaire d’une aigrette ? 
Nous avons essayé les fruits, les graines et le pain, mais rien n’y fait. Alors si vous avez une réponse à nous apporter pour aider nos deux amis, nous sommes preneurs… ou bien une bonne recette d’aigrette à la vinaigrette peut-être (humour noir pour aigrette blanche) ? J »

Nuit de quart avec aigrettes endormies

Eric Loizeau, ambassadeur de la Fondation  Race for Water : « Bizarre la façon dont les aigrettes chouettes s’endorment la tête blottie sous l’aile toute ébouriffée par le léger zéphyr qui anime notre bateau électrique. Éclairés par une lune pleine et tenace, nous continuons une tranquille progression vers le nord profitant pleinement de ces dernières journées de calme supposé avant de retrouver l’alizé brutal qui nous pend au nez. Cette nuit est claire et laiteuse comme les huîtres de juillet, mais nous sommes en octobre en mer de Chine par une nuit câline ! Avec mes jumelles, je fais un tour d’horizon guettant les éventuels cargos de passage au fin fond de la limite de l’océan là-bas au loin. Six heures du matin, le temps passe et les étoiles aussi. La lune s’efface brumeuse à l’ouest, le soleil apparaît vaporeux à l’est. Nos aigrettes discrètes poursuivent leurs rêves volatiles, perchées immobiles sur leurs frêles échasses, têtes emmaillotées dans un burnout de plumes blanches. Une délicieuse odeur de café indien monte de la cuisine par l’escalier de la descente ! Des brouhahas de voix. Sur Race for Water, la vie reprend ses droits ! »

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels