1. Accueil
  2. Actualités
  3. Plongée en enfer
Actualités
Escales odyssée 6 novembre 2019

Plongée en enfer

Si les côtes rocheuses sont magnifiques, les fonds marins eux sont un peu négligés et s'apparentent à l'ENFER... dixit le Capitaine de Race for Water, JM Normant qui a accompagné, Harry, un plongeur passionné, qui s'engage à la protection des océans en luttant contre les filets fantômes et les décharges sous-marines.

Témoignage de Jean-Marc Normant, Capitaine de Race for Water

« Les filets fantômes sont des filets de pêches perdus ou simplement abandonnés en mer par les pêcheurs. Ces pièges restent actifs et continuent sans cesse à tuer : poissons, crabes, langoustes, dauphins et tortues. Outre ce désastreux impact sur la vie marine, ces filets, réalisés en matière plastiques (PP, PA, PE) représentent des milliers de tonnes de plastique rejetés en mer et contaminant le milieu marin.

Dans certains endroits du globe, les plus favorisés, l’industrie de la pêche essaie de réduire cet impact en récupérant ces filets pour les stocker à terre. C’est bien insuffisant.

J’ai donc eu l’occasion d’aller constater l’effet de ces filets abandonnés. Harry nous a conduits dans une baie où se trouve un grand nombre de ses fantômes assassins.

La visibilité lors de notre plongée était extrêmement réduite, parfois nulle. Non seulement les filets de pêches abandonnés étaient bien là, épouvantables pièges, détruisant la vie; mais aussi une quantité invraisemblable de plastiques en tous genres.

L’île de Lamma Island se trouve sous le vent dominant de nord est balayant l’île voisine de Hong Kong. Les plastiques ainsi projetés dans la mer se retrouvent captés par la baie dans laquelle nous plongeons aujourd’hui.

Comme s’il était utile de rajouter encore une pollution à ce cauchemar, les fermes aquacoles se trouvant dans cette baie utilisent des aliments pour nourrir leurs poissons captifs.

Complètement inconscients, les exploitant rejettent les sacs plastiques de 20 kg servant à l’emballage de ces aliments, directement à la mer… Le fond en est tapissé étouffant toute vie !

Lorsque nous faisons surface 1h30 plus tard, le paysage est bien différent. Les plaisanciers se baignent, plongeant de leurs yacht. La côte rocheuse est très belle. 

Un ENFER est  pourtant  si proche …

Je ressens un sentiment particulier, profondément marqué par ce que je viens de voir ; comment partager? Comment faire prendre conscience ? Ne rien faire serait se rendre complice. 

Ce texte très court est bien peu, Il nous faut continuer notre action, surtout ne pas faiblir. » 

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels