1. Accueil
  2. Actualités
  3. Territoire du Nord, Darwin
Actualités
En direct du bord 26 mai 2019

Territoire du Nord, Darwin

Un pitstop d’une trentaine d’heures à Darwin et déjà Race for Water a repris son chemin vers l’Indonésie et Bali où il accostera le 3 ou le 4 juin prochain. « La mer est calme et les batteries chargées au maximum par un soleil généreux, » indique Jean-Marc Normant, le Capitaine.

Territoire du Nord, Darwin ; Anne-Laure Le Duff nous compte cette courte escale de moins de 30 heures, qui au-delà de l’avitaillement en frais, a permis de débarquer un équipier et d’en récupérer un autre.

« La lune se lève sur la mer d’Arafura, nous devinons la terre proche, des odeurs de bush et de terre chauffée voyagent jusqu’à nous. On met le cap au sud ouest en direction du Dundas Strait, un large passage entre l’île de Melville et les îles des Greenhill. Les courants de marée jouent avec nos nerfs, tantôt adonnant tantôt refusant  ils doublent ou divisent notre vitesse par deux. La journée nous voguons sur une mer bleu clair, opaque et ridée par le vent et la marée. Au sud de Melville nous embouquons le Howard Channel et nous naviguons à présent en mer de Timor, preuve irréfutable que nous nous rapprochons de Darwin ! Quelques heures plus tard, le cap au 180° nous entrons dans le Middle Passage. Les immeubles de la cité se découpent sur l’horizon, des navires en tout genre affluent dans la zone, nos étraves retrouvent la civilisation.

L’ancre est jetée en fin de journée dans Fannie Bay. Les moondoors du bateau s’ouvrent et nous descendons sur les flotteurs prendre l’apéritif sous les étoiles du ciel australien. C’est une courte escale, moins de 30h. D’abord marcher, dérouler les pattes après 23 jours de mer, humer l’odeur des arbres et de la terre rouge. Ensuite déposer Erwan à l’aéroport et accueillir François. Puis le traditionnel et essentiel avitaillement en fruits et légumes. Nous découvrons l’accueil chaleureux des « Aussies » qui n’hésitent pas une seconde à nous aider pour trouver un taxi ou du matériel technique et nous prévenir que la baignade est interdite dans la baie pour cause de crocodiles ! Nous n’en verrons pas, en cette saison l’eau serait trop fraîche pour eux, à la place un dauphin solitaire.

Il est temps de lever l’ancre, la nuit s’étire. La mer est lisse, le bateau glisse sans bruit. Un ciel piqué de millions d’étoiles s’étend au-dessus de nos têtes, un noir d’encre unit le monde faisant croire à l’apesanteur des bateaux. Une heure durant il n’y avait ni océan ni ciel, juste un espace infini où les mondes se mélangent. Peu avant minuit, la lune descendante surgit derrière la ville et brille d’un jaune d’or. Nous lui tournons le dos, cap à l’ouest en direction de Bali ».

Photos signées Christelle Brigeot-Mathieu – Illustrations de la navigation de Race for Water dans le détroit de Torres et de l’arrivée sur Darwin

 

 

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels