1. Accueil
  2. Escales
  3. Polynésie Française
Escale
Polynésie française
Papeete -Moorea - Bora Bora - Tetiaroa
L'escale en quelques chiffres
11 onzième escale
890 enfants sensibilisés à bord
1296 invités officiels
Papeete -Moorea - Bora Bora - Tetiaroa Octobre 2018

Un mois dans les eaux françaises

Race for Water, le navire ambassadeur de la Fondation, a fait escale en Polynésie du 5 octobre au 8 novembre 2018.

Papeete, Moorea, Bora-Bora et Tétiaroa, quatre escales pour comprendre les problématiques locales de gestion des déchets plastiques et sensibiliser la jeune génération toujours très captive lorsqu’il s’agit de protéger les eaux turquoise des lagons ainsi que la faune et la flore qui y résident.

1296 personnes ont ainsi pu visiter Race for Water en Polynésie française et poser leurs questions à nos équipes sur différents thèmes dont celui prioritaire aux yeux de tous : la pollution plastique de nos océans !

Les acteurs locaux sont très impliqués dans la cause environnementale. Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, nous a fait l’honneur de nous recevoir. Récit complet 

ACT à Bora Bora
A Bora Bora, le maire, Gaston Tong Sang, a commandé à la Fondation une pré-étude pour l’implémentation de la BIOGREEN 300, développée en collaboration avec notre partenaire ETIA. Récit complet

L’association Te Mana et O Mana nous a permis d’être acteur du premier jour du reste de la vie d’une tortue verte, Ganany…. 

Rencontre présidentielle à Tahiti

Merci au Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, de nous avoir reçus pour une entrevue durant laquelle les préoccupations environnementales liées à la pollution plastique ont été abordées longuement tout comme le besoin de solutions locales telle que la technologie de pyrolyse à haute température, présentée par la Fondation.

Je suis un déchet à Tahiti, voilà mon histoire.

En 2017, 52000 tonnes de déchets ont été enfouis au centre d’enfouissement technique de Paihoro. Un chiffre qui a bien baissé depuis le pic atteint en 2007 avec 77500 tonnes. Cette baisse est une bonne nouvelle même si elle n’est pas suffisante. En effet, le site atteindra ses limites de capacité dans quelques années. Il est donc crucial de réduire la production de déchets. 

Vers le zéro déchet, on essaie ?

Quand nous parlons de lutter contre la pollution plastique avant que les déchets n’atteignent les cours d’eau, puis les océans, nous prenons immanquablement du recul. Adopter un mode de vie cohérent devient une évidence. Notre escale en Polynésie française nous a permis de rencontrer la famille Gilroy qui s’est lancée un défi : réduire ses déchets petit à petit…

Quelques photos et vidéos pour se remémorer des moments forts de cette 11ème escale de l’odyssée :

L’esprit de l’océan :

Instantanées  :

Merci aux partenaires locaux pour leur soutien :

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Vous avez apprécié cet article ? partagez-le !

Aidez-nous à combattre la pollution plastique des océans !

Faites un don et rejoignez l’un de nos programme
Nous soutenir

Nos partenaires

Partenaire principal
Partenaires officiels
Aidez nous à préserver les océans !
Vos dons sont indispensables pour pérenniser nos actions de sensibilisation et le déploiement de solutions contre la pollution plastique des océans